Aller au contenu principal
Soutenir le Pastoralisme et l'Agriculture
durant les Crises Récurrentes et Prolongées
News

Communiqué de Presse: Un nouveau programme de recherche pour renforcer la résilience des communautés des zones arides de l’Afrique de l’Est à l’Afrique de l’Ouest

SPARC va développer et partager son savoir afin de renforcer la résilience de millions de personnes vivant dans des communautés agricoles, pastorales et en transition.

Éditeur SPARC

Un nouveau programme de recherche sur six ans, Soutenir le Pastoralisme et l’Agriculture durant les Crises Récurrentes et Prolongées (SPARC), va développer et partager son savoir afin de renforcer la résilience de millions de personnes vivant dans des communautés agricoles, pastorales et en transition dans les zones arides s’étendant de l’est à l’ouest de l’Afrique.

À l’approche de la Conférence internationale sur le climat, COP 26, à Glasgow au Royaume Uni, et le Forum mondial sur les paysages (2-3 juin 2021), SPARC met en lumière les inquiétudes auxquelles les pays les plus vulnérables au climat font face – et parmi eux ceux confrontés à des précipitations plus irrégulières, et des augmentations de température, en plus de la désertification et du besoin urgent de moyens d’existence plus sécurisés et durables.

Le programme, financé par le Foreign, Commonwealth and Development Office (FCDO) du gouvernement du Royaume Uni, s’appuie sur des partenariats avec des chercheurs et organismes locaux, ainsi que sur l’expertise de ses partenaires principaux : Cowater International, ODI, Mercy Corps et l’International Livestock Research Institute (ILRI).

La recherche et les données générées par SPARC permettront à un grand nombre de parties prenantes des zones arides, y compris les partenaires du développement, les bailleurs de fonds, les ONG, les gouvernements locaux et nationaux et la société civile, de mieux soutenir et autonomiser les communautés vivant dans le contexte du changement climatique et de crises récurrentes. 

 « C’est une région qui est confrontée à de vrais défis environnementaux, sociaux et économiques dans les prochaines décennies, mais également une région avec un potentiel incroyable et des opportunités pour les communautés, les écosystèmes et le développement durable », dit Emmanuel Seck, Conseiller régional de SPARC.

« Nous reconnaissons que le genre et l’(in)capacité, parmi d'autres aspects de l'identité sociale entraînent des risques différenciés, et nous nous engageons à rendre visibles les causes et les conséquences de l'inégalité, et à proposer des solutions équitables et inclusives », a ajouté Katharine Vincent, Conseillère en égalité et inclusion sociale de SPARC.

SPARC mène des recherches et cherche à organiser des débats sur la politique à mener autour de certains problèmes fondamentaux pour que les sociétés de cette région vivent en paix, prospèrent et soient sécurisées du point de vue environnemental, notamment :

  • Comment assurer des opportunités d’emplois résilients au climat, stables et sûrs pour les jeunes en âge de travailler aujourd’hui et préparer des opportunités pour un travail décent pour environ la moitié de la population en dessous de 18 ans ;
  • Comment favoriser plus de coopération à travers les frontières pour gérer les risques climatiques transfrontaliers tels que la réduction des débits d’eau, les changements dans le commerce des marchandises et les mouvements de population influencés par le changement climatique et autres chocs ; 
  • Comment améliorer la quantité et la qualité des flux de financement du climat dans la région et en particulier dans les pays et les zones considérés comment étant affectés par le conflit ou politiquement fragiles ;
  • L’impact de la Covid-19 sur les moyens d’existence dans les zones arides et affectées par le conflit.

« SPARC reconnait que des millions de personnes vivent et travaillent dans des pays affectés par le conflit. Beaucoup sont des pastoralistes et des agriculteurs contribuant à la sécurité alimentaire qui peuvent jouer un rôle important dans la préservation des environnements des zones humides. Avec nos partenaires locaux et internationaux, notre recherche aide à améliorer l’efficacité des programmes de développement afin de soutenir les efforts vers des emplois durables, la sécurité et la préservation de l’environnement », dit Mark Redwood, Directeur général de SPARC.

 

Pour plus d’information, veuillez contacter :

Mark Redwood, Directeur général de SPARC: [email protected]

Relations presse/média :

Josie Emanuel, Responsable senior de la communication de SPARC : [email protected]

Visiter sparc-knowledge.org

Nous suivre sur Twitter @SPARC_Ideas

 

Notes

Le programme SPARC se déroule de 2020 à 2025. L’équipe comprend plus de 100 experts spécialisés dans la recherche sur l’agriculture, le changement climatique, la protection sociale, la gestion des risques de catastrophes et les financements, les économies, les moyens d’existence, le genre et l’inclusion sociale, le conflit et la consolidation de la paix et les activités opérationnelles comprenant la gestion de la recherche, les achats de prestations, la transmission du savoir et les communications. Les données et l’information que nous générons seront utilisées pour mieux comprendre quels programmes sont les plus efficaces pour les régions semi-arides et les milieux fragiles et affectées par le conflit. SPARC évaluera également si et comment des projets peuvent être répliqués et développés à l’échelle étant donné la complexité des contextes de développement dynamique.

À Propos de Cowater International 

Fondée en 1985, Cowater International est une société leader de développement international au niveau mondial. Basée à Ottawa et disposant des bureaux à Bruxelles, Londres (Royaume-Uni), Montréal et Nairobi, Cowater International a réalisé avec succès un portefeuille de plus de 2500 projets et missions dans plus de 95 pays. Nous travaillons avec des gouvernements, des acteurs du secteur privé et des communautés pour mettre en œuvre des projets qui soutiennent le développement socio-économique, le renforcement institutionnel, les améliorations environnementales et font progresser l'égalité des chances pour tous.

À Propos d’ODI

ODI est un organisme de recherche et de réflexion de premier plan sur les affaires mondiales. Nous incitons les populations à agir contre l’injustice et l’inégalité. Nous nous concentrons sur la recherche, la mobilisation et l’influence, afin de générer des idées qui comptent pour les populations et la planète.

À Propos de Mercy Corps

Mercy Corps est une équipe mondiale d’experts humanitaires travaillant pour alléger la souffrance, la pauvreté et l’oppression dans plus de 40 pays dans le monde. Mercy Corps travaille avec des populations vivant dans la pauvreté, les catastrophes, le conflit violent et les impacts aigus du changement climatique. 

À Propos de l’ILRI

L’ILRI travaille avec les communautés des pays en développement pour assurer des vies meilleures grâce au bétail. La vision de l’institut est d’améliorer la sécurité alimentaire et nutritionnelle, et de réduire la pauvreté, dans les pays en développement par la recherche sur l'utilisation efficace, sûre et durable des animaux d'élevage. L’ILRI est un centre de recherche du CGIAR, faisant partie d’un partenariat de recherche mondiale pour un avenir sûr sur le plan alimentaire.

 

Téléchargements

Voir les commentaires, et participer à la discussion 0 commentaires

Pour laisser un commentaire connectez-vous ou inscrivez-vous