Aller au contenu principal
Soutenir le Pastoralisme et l'Agriculture
durant les Crises Récurrentes et Prolongées
Publications

Risques transfrontaliers liés au climat et à l’adaptation en Afrique : perceptions en 2021

Ce rapport documente la manière dont les décideurs et les experts africains perçoivent les risques transfrontaliers liés au changement climatique et à l’adaptation.


Éditeur SPARC

Ce rapport documente la manière dont les décideurs et les experts africains perçoivent les risques liés au changement climatique et à l’adaptation qui pourraient avoir des implications à l’échelle multi-pays, régionale et internationale.

Les risques transfrontaliers liés au climat et à l’adaptation (RTCA) sont les conséquences ou résultats potentiels qui pourraient survenir suite aux impacts transfrontaliers du changement climatique, aux effets transfrontaliers de décisions en matière d’adaptation prises par un ou plusieurs pays, ou aux effets transfrontaliers des actions d’atténuation des effets du changement climatique sur les options d’adaptation disponibles aux pays.

Les RTCA peuvent se propager par plusieurs voies :

  • Biophysique (impacts potentiels sur les services écosystémiques et les ressources naturelles) ;

  • Financière (flux de capitaux, comme les investissements dans un autre pays et l’investissement direct à l’étranger, les actions d’atténuation au niveau international qui réduisent les options d’adaptation au niveau national du fait des répercussions environnementales ou économiques, etc.) ;

  • Commerciale (importations et exportations de produits sensibles au changement climatique, comme le riz/les céréales, le bétail et les produits issus de l’élevage, etc.) ;

  • Centrée sur l’homme (mouvements transfrontaliers, allant du déplacement lié à des événements extrêmes à la transhumance) ;

  • Géopolitique (lois et politiques autour de la circulation, de la coopération régionale, de la souveraineté des frontières, etc.)

Une enquête et des entretiens sur la perception des risques ont été menés afin de comprendre les risques transfrontaliers perçus par les personnes travaillant en première ligne sur l’adaptation – à l’échelle nationale comme régionale – comme étant les plus probables et graves.

Les participants ont évalué 24 RTCA en fonction de leur probabilité d’occurrence dans les dix prochaines années et de leur gravité perçue en cas de survenance. Ces RTCA ont été tirés de politiques nationales et de documents d’initiatives régionales et continentales

Il est ressorti de l’examen des politiques, de l’enquête et des entretiens qu’un aspect clé de la lutte contre les RTCA est le renforcement et la mise en oeuvre d’activités de coordination nationales et régionales à travers les CER et leur mise en lien avec les agences, les activités et les cadres de l’Union africaine. Sans une coordination et une mise en oeuvre régionales plus robustes, il est peu probable que les pays puissent gérer efficacement ces risques, lesquels ne respectent aucune frontière.

Trouvez ici les infographics (en anglais) qui accompagnent le rapport et qui montrent ce qui déclenche les RTCA, comment ils se propagent et la perception des risques en fonction de leur probabilité et gravité.

Voir les commentaires, et participer à la discussion 0 commentaires

Pour laisser un commentaire connectez-vous ou inscrivez-vous